login

« La méthode Zeneduc me permet de travailler efficacement sans que je me sente en compétition avec mes camarades. »

Daphnée Halbique est en 3ème. Elle a 15 ans et, comme beaucoup d’adolescents de son âge, elle ne sait pas quelle orientation choisir. Elle n’a également aucune connaissance de ce à quoi pourrait ressembler son avenir professionnel. Cependant, la jeune fille est passionnée depuis son plus jeune âge par le métier d’actrice. Elle adore jouer la comédie devant l’ensemble de ses proches et espère peut-être pouvoir un jour en faire son métier.

« La méthode Zeneduc me permet de travailler efficacement sans que je me sente en compétition avec mes camarades. »

Daphnée Halbique est en 3ème. Elle a 15 ans et, comme beaucoup d’adolescents de son âge, elle ne sait pas quelle orientation choisir. Elle n’a également aucune connaissance de ce à quoi pourrait ressembler son avenir professionnel. Cependant, la jeune fille est passionnée depuis son plus jeune âge par le métier d’actrice. Elle adore jouer la comédie devant l’ensemble de ses proches et espère peut-être pouvoir un jour en faire son métier.

Daphnée Halbique : Non. Je vais être franche je ne me décris pas du tout comme une bonne élève. Je fais partie de ces personnes qui ont toujours eu de grosses difficultés d’apprentissage et de concentration. En revanche, les quelques fois où je réussis à bien apprendre quelque chose, le thème de la leçon me paraît tout de suite plus facile et j’ai de bons résultats. Je suis aussi bien plus à l’aise en mathématique qu’en français ou en histoire. J’ai toujours eu besoin d’être intéressée par le chapitre que l’on étudie pour bien travailler et être concentrée en classe. Dans le cas contraire, cela devient très vite un véritable supplice pour moi d’assister au cours et je n’arrive pas à travailler. En ce qui concerne les contrôles, lorsqu’il y a une question que je ne comprends pas, je suis capable de rester des heures bloquées dessus car je suis frustrée de ne pas avoir la réponse. Je ne passe pas à la question suivante. Résultat je perds un temps fou et ça n’améliore absolument pas ma note finale. Par ailleurs, jusqu’en 4ème, j’étais également extrêmement bavarde et dissipée. Je ne faisais que des bêtises, j’amusais mes camarades et je me prenais des tonnes d’heures de colle et de punitions. Aujourd’hui, j’ai réussi à me calmer dans mon comportement.

DH : Ce livre est vraiment une très bonne solution pour trouver les moyens de bien apprendre. C’est très bénéfique pour les élèves qui ont de grosses difficultés scolaires, comme moi par exemple. Ça peut surtout être une aide pour reprendre confiance en soi et en son travail. Moi, je n'ai aucune confiance en moi quand je suis à l’école parce que je me sens vraiment nulle par rapport aux autres. La méthode Zeneduc me permet de travailler efficacement sans que je me sente en compétition avec mes camarades. J’ai appris à faire des fiches, je réécris mes cours, je surligne les éléments importants, je prends des notes de certaines définitions ou informations que j’ai du mal à retenir… tout cela sans que je ne me compare à d’autres élèves en me disant qu’ils sont plus intelligents et que leur méthode est forcément la meilleure de toutes. Ça m’a beaucoup aidé à reprendre confiance en moi et à améliorer mes méthodes d’apprentissage pour pouvoir avoir de meilleurs résultats scolaires.

DH : L’étape qui m’a le plus impactée est l’étape 5 : comprendre son profil d’apprentissage. C’est l’étape du livre où je me suis tout de suite reconnue. Ça illustre exactement ce qui se passe dans ma tête, les questions que je me pose et toutes les difficultés que j’ai à trouver une bonne technique d’apprentissage. C’est notamment grâce à cette étape que j’écris de meilleures fiches de cours et que j’arrive à visualiser un schéma clair et synthétique dans ma tête. On y apprend les différents points d’entrée de l’apprentissage : le mouvement, le visuel, le verbal et l’auditif. C’est suite à cela que j’ai trouvé la méthode idéale : pour apprendre des poésies ou une leçon, je chantonne les phrases dans ma tête et j’arrive à les mémoriser beaucoup plus rapidement. J’ai également réalisé qu’être en mouvement m’est très bénéfique pour apprendre mes leçons. C’est aussi ce qui me permet de canaliser mon énergie !

DH : Oui, grave ! Déjà, cela m’apprend à mieux me connaître, à mieux apprendre et à être mieux organisée. Je reprends confiance en moi dans mes capacités scolaires, je me sens moins inférieure aux autres donc je me sens aussi mieux dans ma peau. Je suis plus à l’aise à l’école que ce soit avec moi-même ou mes camarades. Je me sens plus posée et beaucoup moins stressée pour les épreuves du brevet et ça c’est vraiment soulageant.

Vous aussi vous souhaitez apprendre à vous connaître pour travailler plus efficacement et trouver votre voie ?

Le livre idéal pour Parcoursup
9 étapes pour mieux se connaître
et réussir ses études
Présenté par: Sandrine
le 01 Juin 2021
Partager sur: