login
NOUVEAUTE 🎉 Découvrez Les 10 secrets des parents dont les enfants réussissent.

Levez vos freins inconscients

«Dépêche-toi», «Prends sur toi.», «Sois gentil(le)», ces injonctions du quotidien façonnent notre enfant. Elles lui permettent d’évoluer et de se construire dans le monde qui nous entoure, de faire face à l’adversité et de persévérer. En ce sens, elles sont indispensables. Mais attention, poussées à l’extrême, elles peuvent constituer des freins dont notre enfant doit apprendre à se défaire.

  1. Que sont les drivers?
  2. Les drivers structurent votre enfant
  3. Prendre conscience de ses drivers et de leur impact potentiellement négatif
  4. Trouver des antidotes pour contrer l’impact négatif des drivers

Levez vos freins inconscients

Que sont les drivers?

Les drivers (ou moteurs inconscients) sont des phrases formulées sous la forme de recommandations intériorisées qui influencent plus ou moins notre manière de penser, de nous évaluer, de prendre des décisions, d’agir. Elles proviennent de conseils, de reproches et d’encouragements que nous avons reçus puis intériorisés. Lesdrivers orientent ainsi nos valeurs, nos croyances et notre comportement.


On en reconnaît cinq?:

  • fais plaisir
  • sois fort
  • sois parfait
  • dépêche-toi
  • fais des efforts

Les drivers structurent votre enfant

Ces injonctions sont sources de grande richesse car elles nous structurent et nous permettent d’avoir un cadre pour avancer. Prenons quelques exemples :

  • Le driver « fais plaisir » permet à votre enfant d’évoluer sereinement dans la société, d’avoir des amis, de savoir faire des compromis.
  • « Sois fort » lui permet d’affronter les difficultés inhérentes à la vie, de se relever après un échec.
  • « Sois parfait » lui apprend à ne pas se contenter d’un travail négligé et de chercher, en permanence, à s’améliorer, à vouloir toujours plus et toujours mieux. En ce sens, c’est un moteur formidable.
  • « Dépêche-toi » lui apprend à être efficace et à pouvoir faire plusieurs choses à la fois.
  • « Fais des efforts » est un excellent atout au moment où il doit construire son avenir. En effet, si ce driver résonne en lui, il va pouvoir se fixer des objectifs toujours plus importants. Cela va le porter et lui permettre de se dépasser.

Tous ces drivers sont au combien nécessaires pour nous construire ! En revanche, ils ont tendance à brider notre liberté. Il est important de les identifier pour apprendre à limiter leur impact car ils sont fortement ancrés en nous. En fonction de votre éducation et de la personnalité de votre enfant, certains drivers se manifesteront plus fortement pour lui.

Prendre conscience de ses drivers et de leur impact potentiellement négatif

Il ne s’agit pas de critiquer ces drivers dans l’absolu, mais d’aider votre enfant à prendre conscience de leur existence afin d’avoir le recul nécessaire pour se libérer de certaines de leurs contraintes, mieux mesurer ce qu’ils lui apportent et les moments où, au contraire, ils peuvent peser sur lui.

Pour cela, aidez-le à identifier ses drivers prédominants puis à déceler les moments où ils ont un impact négatif sur son action.

Passons chaque driver en revue pour évaluer les risques associés pour votre enfant en cas d’excès.

  • Le « fais plaisir » poussera votre enfant à ne pas écouter ses propres besoins pour se mettre au service des autres, même quand cela est à son propre détriment. Par ailleurs, il va chercher à éviter les conflits en n’affirmant pas clairement ses points de vue.
  • Un « sois fort » risque de ne pas oser montrer ses faiblesses et de ne pas demander de l’aide, même quand il en aurait besoin.
  • En cas d’excès de driver « sois parfait », votre enfant risque de perdre en efficacité en trouvant que ce qu’il fait n’est jamais suffisamment bien ou abouti, voire de ne rien faire du tout de peur de ne pas être à la hauteur.
  • Un « dépêche-toi » a tendance à procrastiner. Il n’est boosté que par le stress de dernière minute. Il peut être impatient et bousculer les autres puisque lui-même a l’habitude de vivre sous tension.
  • Un « fais effort » risque de ne jamais voir ses projets aboutir car, ce qui compte pour lui, c’est de s’être efforcé. Par ailleurs, il a beaucoup d’énergie mais s’ennuie vite !

Trouver des antidotes pour contrer impact négatif des drivers

La bonne nouvelle est que l’on peut contrer l’impact négatif des drivers en se créant des antidotes. A chacun, son antidote. J’ai l’habitude de dire à mes coachés que quand un driver a un impact négatif, il y a un processus mental à mettre en place :

  1. J’en prends conscience. Je les encourage à visualiser un gyrophare pour signifier un danger.
  2. Je contre avec mon antidote magique !

On essaie ?

  • L’antidote pour un « fais plaisir » pourrait être « J’ai le droit de dire « non » » ou « je suis important(e) et je n’ai pas à toujours laisser passer les autres avant moi ».
  • Pour un « sois fort », ce pourrait être « j’ai le droit d’écouter mes besoins et d’avoir des faiblesses », « je peux demander de l’aide ».
  • Pour un « sois parfait », l’adage « le mieux est l’ennemi du bien » est idéal mais on peut lui préférer « on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs ».
  • Pour un « dépêche-toi », ce pourrait être « j’ai le droit de prendre mon temps », « j’apprends à savourer l’instant ».
  • Pour un « fais effort », encouragez-le à se dire « j’ai le droit de réussir », « Réussir sans effort n’enlève rien au mérite. Ca peut aussi être facile et agréable. »

Ce qu’il est important de comprendre, c’est que nous sommes en mouvement perpétuel. Nous évoluons en permanence et nos besoins évoluent en même temps. Ce qui fait notre force à un moment donné de notre vie peut devenir notre plus grand frein à un autre. Si votre enfant confond ce qu’il est avec ses drivers, il risque de s’empêcher d’évoluer. Aidez-le à prendre conscience de ces drivers pour ne pas s’enfermer dans une personnalité qui ne lui ressemblerait plus. Changer fait peur. Il y a une résistance naturelle au changement, surtout quand nous sentons que nous avons changé et que, en quelque sorte, nous ne nous reconnaissons plus. Mais, c’est ainsi, nous ne sommes pas figés et c’est peut-être le plus grand cadeau de la vie. Évoluer sans cesse, être toujours le même tout en étant différent. Apprenez-lui à être à son écoute et à percevoir les transformations silencieuses qui s’opèrent en lui. Cela lui permettra, à la fois, de développer tout son potentiel et d’être aligné et authentique par rapport à lui-même, c’est-à-dire d’avoir une vie en phase avec qui il est vraiment, avec ses aspirations et ses besoins, et ce malgré ses évolutions constantes.

Pour ne rien manquer de notre actualité, de nos conseils ou de nos articles dédiés à l'éducation et aux apprentissages de vos enfants, inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire. Tous les mercredis, à 14h, vous recevrez la Newsletter des parents.

Vous avez un sujet spécifique que vous aimeriez que l'on aborde ? Ecrivez-moi, cette newsletter est là pour apporter des réponses concrètes à vos préoccupations de parents ! Nous essayons d'apporter des réponses concrètes et pragmatiques à vos questionnements. A très bientôt !

Le nouveau livre de Zeneduc
Aidez votre enfant à libérer
son plein potentiel !
Présenté par: Sandrine
le 08 Novembre 2023
Partager sur: