login

Comment motiver son enfant à l'école ?

Le stress a un impact considérable sur les dispositions de votre enfant à apprendre et à aborder sereinement sa relation à l'école. Pour réussir à le motiver à l'école, il s'agit de comprendre d'où provient son blocage et d'où provient la source de stress pour l'aider à le gérer le plus efficacement possible.

Comment motiver son enfant à l'école ?

Développez sa motivation en tenant compte de son type de stress

Pour vous aider à motiver votre enfant, vous devez d'abord comprendre son type de stress. En effet, le stress a un impact sur l'apprentissage et donc sur la motivation de vos enfants. Mais tous ne sont pas stressés par les mêmes facteurs, ni n'ont la même réaction face à ce stress. .

Le stress et son impact sur l'apprentissage 

Le stress a un impact considérable sur les dispositions de votre enfant à apprendre et à aborder sereinement sa relation à l'école. Pour réussir à le motiver à l'école, il s'agit de comprendre d'où provient son blocage et d'où provient la source de stress pour l'aider à le gérer le plus efficacement possible.

Il convient avant tout de se rappeler qu'il y a trois types de stress : le stress de lutte, le stress de fuite et le stress d'inhibition. Chacune de ces formes de stress aura un impact différent sur la motivation scolaire de votre enfant.

Un enfant confronté au stress de fuite : le blocage

Un enfant aux prises avec le stress de fuite apprend moins bien. Il ressent une angoisse profonde qui le paralyse et bloque ses apprentissages. Il éprouve des difficultés à se concentrer et à mémoriser ses apprentissages car il a peur : peur d'échouer, de ne pas être à la hauteur. Alors, inconsiemment, il préfère fuir. Il n'écoute pas les consignes, ne structure pas sa pensée. Pour l'aider, il faut d'abord le rassurer, l'aider à prendre conscience de sa peur mais sans le juger. Cela lui permettra de mieux gérer son anxiété et de faire appel à la partie plus rationnelle de son cerveau pour affronter ses angoisses.

Un enfant face au stress de lutte : la colère

Un enfant en proie au stress de lutte a tendance à se braquer et à camper sur ses positions. Il pense avoir raison et a tendance à s'opposer, à réfuter ce qu'on lui dit (les conseils des parents, les avis de l'école,etc.) et à montrer de la colère, voire de l'agressivité. Autant dire qu'il n'est pas dans un état d'ouverture ou de disponibilité intellectuelle propre à un apprentissage performant et serein. Même si cela est parfois difficle, apprenez à avoir une approche en deux temps. Ne cherchez pas à le contraindre mais plutôt à lui montrer, dans un premier temps, que vous le comprenez pour abaisser son niveau de stress. Alors seulement, vous pourrez engager un dialogue constructif avec lui. 

Un enfant face au stress d'inhibition : une concentration réduite

Un enfant qui a un stress d'inhibition, quant à lui, verra ses capacités d'attention et de mémorisation réduites. En effet, la tâche qu'il a à faire lui paraît insurmontable. Il va avoir tendance à se décourager, voire à se résigner et va ainsi perdre toute motivation. Pour l'accompagner, il vous faudra lui apprendre à bien décomposer le travail qu'il a à accomplir en petits bouts et à avancer à son rythme pour les réaliser.

Apprenez à motiver votre enfant

Pour motiver efficacement votre enfant à l'école et vous appuyer sur les leviers de motivation qui correspondent à sa personnalité, vous pouvez suivre la formation Développer la motivation de son enfant. En quatre heures, une coach spécialisée en approche neurocognitive et comportementale vous aidera à comprendre les différences entre le tempérament (motivation intrinsèque) et le caractère (motivation extrinsèque) et à identifier vos motivations intrinsèques et celles de vos enfants pour l'aider à se motiver tout en mettant plus de plaisir dans votre rôle de parent.

 

Le livre idéal pour Parcoursup
9 étapes pour mieux se connaître
et réussir ses études
Présenté par: Sandrine
le 05 Février 2018
Partager sur: