login

Aidez votre enfant à se ressourcer en énergie positive

  1. Encouragez votre enfant se poser la question de son bien-être
  2. Intégrez ces moments plaisir dans son planning
  3. Aidez-le à déterminer ce qui est essentiel à son bien-être
  4. Interrogez sa personnalité pour l’aider
  5. Aidez-le à créer son emploi du temps idéal pour se ressourcer en énergie positive

Aidez votre enfant à se ressourcer en énergie positive

L’autre jour, je coachais une dirigeante pleine de ressources mais à bout de force. Elle était abattue, n’avait plus d’énergie. Naturellement, je lui dis qu’il va falloir qu’elle aille puiser de l’énergie positive pour se remettre en selle et je lui demande quelles sont les activités qui la ressourcent. Elle me regarde, presque étonnée par cette question. Elle ne sait pas. Profondément altruiste, toujours au service du bien-être des autres (de son conjoint, de son équipe, de ses amis, …), elle ne s’est jamais posé la question pourtant si essentielle de savoir ce qui lui faisait du bien.

 Encouragez votre enfant se poser la question de son bien-être

Il est important qu’il se pose cette question dès que plus jeune âge pour apprendre à respecter ses besoins fondamentaux. A l’heure où la santé mentale des jeunes est un sujet de préoccupation, c’est la condition sine qua non de son bien-être à long-terme. Par ailleurs, plus il se sentira bien dans sa peau, plus il sera à même d’aborder sereinement ses études.

Engagez le dialogue avec lui pour déterminer ce qui est essentiel à son équilibre et à son bien-être, ce qui le motive, les moments où il se sent utile ou vivant, ou à sa place. C’est bien loin d’être anecdotique : s’il n’est pas bien dans sa vie, dans son quotidien, il n’aura pas d’énergie à consacrer à ses études et pour réaliser ses objectifs.

Intégrez ces moments plaisir dans son planning

En revanche, s’il parvient à prendre conscience de ce qui l’épanouit et lui procure du plaisir et à l’accepter, cela l’aidera à aménager son emploi du temps de manière à intégrer des moments où il se ressource, où il recharge ses batteries en énergie positive. Il a aussi besoin de s’amuser, d’éprouver du plaisir et de pratiquer des activités nécessaires à son bien-être. Cela lui permettra d’accepter plus facilement d’avoir des activités plus rébarbatives mais néanmoins nécessaires à la réalisation de ses objectifs de vie. En étant plus disponible à lui-même, il le sera, par ricochet, pour ses études et ses apprentissages.

Trop d’adultes culpabilisent dès qu’ils prennent du temps pour eux parce qu’on ne leur a pas appris, dès leur plus jeune âge, que se faire du bien n’était pas un acte égoïste vis-à-vis des autres mais respectueux par rapport à soi et que cela permettait d’être plus concentré et plus performant. Apprenons à nos enfants à s’aimer et à se considérer. Disons-leur qu’ils sont important et qu’ils ont le droit de se mettre au centre de l’équation.

Aidez-le à déterminer ce qui est essentiel à son bien-être

Dites-lui de prendre le temps de réfléchir à ce qui est essentiel à son bien-être (passer du temps en famille, faire du sport, méditer, voir ses amis, sortir faire la fête, …)

Poussez-le à faire la distinction entre :

  • les activités dont il ne peut pas se passer pour se sentir bien dans sa peau.

Dites-lui de les intégrer directement dans son planning dans les « incontournables »

  • les activités qu’il apprécie mais dont il peut se passer en cas de surcharge (par exemple, en période d’examens où il doit consacrer plus de temps à ses révisions).

Encouragez-le à les mettre dans une autre couleur dans son planning : elles sont une variable d’ajustement en cas de suractivité sachant que, pour se sentir bien dans sa peau sur le long-terme, il devra les réintégrer au plus vite.

Interrogez sa personnalité pour l’aider

S’il a du mal à faire le tri, interrogez sa personnalité pour l’aider à définir ce qui est essentiel à son bien-être, ce qui, au-delà du simple plaisir que cela procure, le ressource en profondeur, lui permet de chasser sa fatigue et de mieux récupérer.

En effet, au-delà des activités qu’il apprécie de faire, son tempérament l’aide, lui aussi, à comprendre où il puise son énergie pour se sentir bien dans ses baskets et comment il se ressource pour rester bien. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de récupérer et de rétablir l’équilibre physiologique de son corps. Chaque personne est différente et doit apprendre comment elle parvient à retrouver de l’énergie et de la sérénité.

De façon simplifiée, il y a deux façons de se charger en énergie, selon la théorie de Jung, développée dans son ouvrage Types psychologiques :

  • S’il a tendance à se ressourcer grâce à des interactions avec son environnement extérieur (sa vie sociale, ses amis, …), il a une prédominance « extravertie ». Il puise son énergie dans son rapport aux autres.
  • S’il a tendance à se replier sur lui pour puiser cette énergie en lui-même (en écoutant de la musique, en lisant, en écrivant, en méditant, …), il est plutôt « introverti ».

Attention, on n’est pas soit l’un, soit l’autre. Il y a un curseur qui nous convient entre l’extraversion et l’introversion et qui peut d’ailleurs évoluer en fonction des situations et dans le temps. Apprenez à votre enfant à être à l’écoute de ses besoins à chaque instant pour déterminer comment se ressourcer au mieux. Connaître sa préférence lui permet de ne pas se faire violence inutilement, d’adapter sa réponse à ses besoins et de mieux gérer son énergie. A chacun sa méthode !

Aidez-le à créer son emploi du temps idéal pour se ressourcer en énergie positive

Il sait désormais ce qui est essentiel à son bien-être. Apprenez-lui à y faire attention au quotidien. Dites-lui de ne pas négliger ce qui lui fait du bien : plus il aura de l’énergie en lui et plus il sera disponible et fort pour faire face à toutes les situations potentiellement stressantes qui se présenteront dans ses études (surcharge de travail, examens, choix d’orientation, …)

Pour être sûr de ne pas laisser les contraintes du quotidien l’éloigner trop longtemps de ce qui le ressource en énergie positive, dites-lui de réfléchir à son emploi du temps idéal et à le formaliser.

Pour ne rien manquer de notre actualité, de nos conseils ou de nos articles dédiés à l'éducation et aux apprentissages de vos enfants, inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire. Tous les mercredis, à 14h, vous recevrez la Newsletter des parents.

Vous êtes plus vidéos? Notre chaîne YouTube est là pour vous!

Le livre idéal pour Parcoursup
9 étapes pour mieux se connaître
et réussir ses études
Présenté par: Sandrine
le 12 Février 2024
Partager sur: