login

Et si l'empathie était une matière enseignée à l'école?

Est-ce le fruit du hasard si le pays le plus heureux du monde est aussi celui où l'on enseigne l'empathie aux enfants ?

Et si l'empathie était une matière enseignée à l'école?
By Sandrine Dirani
Sommaire
Stage 'Atelier de philosophie'
Du 8 au 12 avril
Pour des groupes d'enfants de 8 à 12 ans

L’empathie : le secret du bonheur

Est-ce le fruit du hasard si le pays le plus heureux du monde est aussi celui où l'on enseigne l'empathie aux enfants ?

Je ne pense pas. Depuis 1993, on apprend aux élèves danois à prendre le temps de s'arrêter pour écouter l'autre, le comprendre et chercher des solutions communes à une problématique donnée. Et ça marche, les Danois sont heureux, très heureux même !

Respect, considération, écoute, partage, autres mots pour décrire l'empathie, semblent être les ingrédients miraculeux de ce bonheur collectif ... et individuel. En effet, si l’apprentissage des mathématiques, du français, de la physique sont incontournables pour développer la capacité réflexive de nos enfants, il convient de développer de la même façon leur intelligence humaine et relationnelle.

L’être humain est un être social et les études, notamment celle conduite par l’université du Michigan aux Etats-Unis, montrent que les collégiens d’aujourd’hui sont déprimés pour un tiers d’entre eux. En parallèle, ils seraient moins empathiques que ceux des années 1980. Un hasard ?

Qu’est-ce que l’empathie ?

L’empathie n’est rien d’autre qu’un lien à l’autre, « la faculté intuitive de se mettre à la place d’autrui, de percevoir ce qu’il ressent. » pour reprendre les mots du Larousse. Alors, qui dit empathie dit prendre le temps de comprendre le vécu de l’autre, son histoire, son expérience, ses failles, prendre le temps d’être humain tout simplement. Ce temps de la connaissance nous aide à mieux comprendre ses réactions, à avoir plus de compassion pour lui. Ce sont les ingrédients de base de la communication non violente et du lien harmonieux à autrui.

Comment mettre en place ces cours d’empathie ?

Pendant une heure par semaine, les Danois de 6 à 16 ans, sont encouragés à communiquer, à écouter et à échanger entre eux, sans jugement. Ils sont amenés à rechercher, ensemble, des solutions aux problèmes qu’ils rencontrent, parfois entre eux. Cela les implique, les responsabilise, leur permet de comprendre le point de vue de l’autre et de résoudre les différends en intégrant les idées de chacun. D’où cette magnifique cohésion sociale, ce bonheur partagé qui rejaillit sur chacun d’entre eux.

A quand dans les écoles françaises ?

http://sain-et-naturel.com/danemark-ecoles-cours-empathie.html

Cet article vous a interessé ?
Présenté par: Sandrine
le 31 Octobre 2016
Partager sur: