La Liberté est la fille de l’esprit critique. Développer celui-ci chez vos enfants, c’est les préparer à une vie d’adultes autonomes et avertis. A notre époque, la difficulté n’est pas de trouver de l’information, mais de s’assurer de la qualité de celle-ci. Il faut apprendre à trier l’information, la critiquer, la replacer dans son contexte, puis l’utiliser pour construire son raisonnement, son point de vue et ses connaissances. Et si vous profitiez de la période estivale pour jouer aux apprentis reporters avec vos enfants, Une façon ludique de les entraîner à développer leur esprit critique ?

Identifier les informations fiables

Première étape : choisir un sujet. N’hésitez pas à associer les enfants à la recherche du sujet, ils n’en seront que plus impliqués. Ce sujet ne doit pas forcément être long et fastidieux à traiter puisqu’il ne s’agit pas de faire un exposé mais de pouvoir rédiger quelques lignes bien tournées sur une thématique définie.

Deuxième étape : le travail d’investigation. Il y a fort à parier que votre enfant se jette alors sur notre ami Google pour réunir toutes les informations nécessaires. C’est plutôt une bonne chose puisque le moteur de recherches a l’avantage de regrouper une grande partie des informations disponibles. Mais voilà où le bât blesse : parmi toutes ces informations, certaines sont vérifiées et pertinentes ; d’autres sont erronées voire volontairement trompeuses.

Voici donc venu le temps de la troisième étape : le tri sélectif de l’information. Ce tri nécessite l’utilisation de deux grandes règles, la vérification des sources ; la contextualisation.

Vérifier une source, c’est se poser la question de la compétence et du sérieux de son auteur et du média qui présente cette information.

1.      Il s’agit d’identifier qui est l’auteur du document (est-ce un journaliste ? est-ce un spécialiste du sujet traité ?)

2.      Par ailleurs, votre enfant doit apprendre à regarder la date de parution du document. Il n’est pas rare, en effet, de voir la même photo réapparaître année après année pour illustrer à chaque fois un conflit différent. Avant de relayer une information, votre enfant doit s’être assuré qu’elle correspond bien au sujet ou à l’événement traité.

3.      Enfin, le site sur lequel paraît l’information est lui aussi un bon indicateur du degré de fiabilité de l’information. Un article paru sur Legorafi n’est pas une information fiable et n’a pas vocation à l’être d’ailleurs. Une occasion rêvée d’expliquer à vos enfants ce qu’est un site satirique et de les aider à comprendre l’humour cynique.

Contextualiser les informations

Contextualiser une information, c’est la replacer dans son cadre, en prenant conscience de ce que le journaliste ne dit pas. Pour faire comprendre cette idée à votre enfant, montrez-lui l’exemple de l’appareil photo : zoomez sur deux passants dans une rue, puis comparez cette image à l’ensemble du paysage sous ses yeux. L’image zoomée est l’information donnée par le journaliste, le paysage complet est le contexte de l’information.

Or, On peut faire dire beaucoup de choses à une image ou à un texte si on les sort de leur contexte et c’est là que réside le danger principal. Vos enfants ne doivent pas se contenter de relayer des citations mais essayer de comprendre le cadre général dans lequel ces citations s’insèrent pour être sûrs de ne pas dénaturer les propos de l’auteur. L’un des moyens les plus sûrs de vérifier les informations et d’en connaître le contexte reste de croiser différentes sources pour dénouer le vrai du faux et parvenir à se faire au gré de ses lectures sa propre opinion sur un sujet donné.

Une fois les informations recueillies validées, vient le temps de l’écriture à proprement parler. Votre enfant va devoir apprendre à agencer ses idées et à développer son argumentation sur un sujet. Après avoir fait le tour des idées, images et analyses sur un sujet donné, il va devoir puiser au fond de lui, faire appel à sa pensée, à sa personnalité, à son sens moral, pour laisser émerger son avis et apprendre à l’expliquer et à le défendre à force d’arguments. Aidez-le à aller le plus loin possible dans son analyse et à développer sa propre pensée. L’esprit critique est et demeure le propre de chaque individu. L’encourager à avoir une pensée autonome est le plus beau cadeau que vous puissiez lui faire pour qu’il soit libre.