login

Comment aider mon enfant dys à réussir sa scolarité ?

La dyslexie ou la dysorthographie, peuvent représenter un défi majeur pour vos enfants au sein du système éducatif. Ces difficultés affectent la capacité à lire et écrire de manière correcte et fluide, ce qui peut entraîner des frustrations et un sentiment de découragement. Cependant, des approches pédagogiques adaptées existent pour les aider et favoriser leur réussite académique.

  1. Que sont la dyslexie et la dysorthographie ?
  2. Comment savoir si votre enfant est dyslexique ou dysorthographique ?
  3. Utiliser la pensée visuelle : un atout pour les dys
  4. Intégrez des outils technologiques adaptés aux dys
  5. Encouragez-les et apportez-leur un soutien émotionnel

Comment aider mon enfant dys à réussir sa scolarité ?

Découvrons ensemble quelques méthodes d'enseignement efficaces pour les élèves dyslexiques et dysorthographiques.

Que sont la dyslexie et la dysorthographie?

Avant de s’intéresser aux approches pédagogiques adaptées aux enfants dyslexiques ou dysorthographiques, encore faut-il comprendre ce que sont la dyslexie et la dysorthographie.

La dyslexie et dysorthographie sont des troubles des apprentissages qui affecte la capacité d'un individu à lire (dyslexie) ou à orthographier correctement les mots (dysorthographie), même si la personne comprend la signification des mots. Elle n'est en aucun cas liée à un manque d'intelligence ou d'efforts de la part de votre enfant, mais plutôt à des difficultés spécifiques dans le traitement orthographique.

Comment savoir si votre enfant est dyslexique ou dysorthographique?

Il est tout à fait normal qu’un enfant qui débute l’apprentissage de la lecture bute sur les mots ou lise lentement et de manière saccadée. Il est également courant qu’il fasse des fautes d’orthographe en primaire.

En revanche, certains signes avant-coureurs peuvent vous alerter sur la présence de dyslexie ou de dysorthographie:

  • Votre enfant écrit de manière phonétique
  • Il peut écrire le même mot de plusieurs façons différentes dans un même paragraphe. Tantôt « encore », tantôt « ancore » ou « encor ». Vous avez l’impression qu’il n’arrive pas à véritablement mémoriser l’orthographe de mots simples.
  • Il confond des lettres graphologiquement similaires comme, par exemple, le « p » et le « b ».
  • Il ajoute, oublie ou inverse des lettres et des syllabes. Par exemple, « syllable » au lieu de « syllabe ».
  • Il saute des syllabes quand il écrit. Par exemple, « poble » au lieu de « possible »
  • Il coupe ses mots de façon totalement aléatoire. Par exemple, « s’entent » au lieu de « sentant ».
  • La copie de phrases est longue et fastidieuse et il a tendance à oublier des mots.
  • Il lit et écrit assez lentement.
  • Il a du mal à mettre en pratique des règles de grammaire qu’il connaît pourtant.

En tant que parents, vous pouvez être à l’affût des signes avant-coureurs. En cas de doute, parlez-en le plus rapidement possible à un orthophoniste pour lui demander un bilan orthophonique.

Utiliser la pensée visuelle : un atout pour les dys

Les outils de la pensée visuelle vont aider votre enfant à mieux mémoriser.

Les cartes mentales sont un outil d’apprentissage idéal pour les enfants dyslexiques et dysorthographiques qui éprouvent des difficultés à décider correctement et à reconnaître les sons.

En tant qu’outil de la pensée visuelle qui privilégie l’image et la couleur et se contente de mots-clés à mettre en exergue, elles sont particulièrement adaptées pour eux. Pas besoin de longues phrases, quelques mots suffisent !

Votre enfant peut réaliser ses cartes mentales à la main ou en version numérique, sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone, grâce à des logiciels spécialisés tels que XMind.

Le skechnoting est également un outil très efficace pour permettre à l’enfant dys d’organiser sa pensée, de trier l’information et de structurer ses cours.

Il est très utile pendant les cours pour prendre des notes visuelles et créer directement des liens grâce à des dessins, des flèches, des mots-clés et des phrases dans différentes typographies. Pas besoin de savoir bien dessiner, des dessins simples et des croquis suffisent amplement !

Les flash-cards enfin sont un excellent outil de révision pour les dyslexiques / dysorthographiques.

L’idée est de prendre une fiche bristol, d’écrire une question au recto et la réponse au verso. Privilégiez des réponses courtes. Pour rendre cet outil efficace pour des enfants dys, encouragez-les à agrémenter leurs flashcards d’images et de couleurs.

Pour des révisions efficaces, dites à votre enfant de prévoir des plannings de révisions sur une semaine pour préparer un contrôle et à fonctionner avec quatre tas.

Le premier jour, il révise toutes ces flash cards. Si la réponse est bonne, il met la carte sur le tas 2. Si elle est fausse, il la laisse dans le tas 1.

  • Le tas 1 est révisé tous les jours jusqu’à parfaite intégration.
  • Le tas 2 est révisé tous les deux jours
  • Le tas 3 est révisé tous les trois jours
  • Le tas 4 est révisé tous les quatre jours.

L’avantage de cette méthode est de ne pas saturer le cerveau avec des informations qu’il connaît déjà et de focaliser son attention sur les informations manquantes. Cela permet de gagner en efficacité !

Intégrez des outils technologiques adaptés aux dys

L'utilisation de la technologie peut être un outil puissant pour les élèves dysorthographiques. Des logiciels de correction orthographique, des applications éducatives spécifiques, et des outils de synthèse vocale peuvent aider à compenser les difficultés orthographiques, offrant ainsi aux élèves des moyens alternatifs pour exprimer leurs idées de manière écrite.

Encouragez-les et apportez-leur un soutien émotionnel

Les enfants dys doivent compenser en permanence. Cela requiert de leur part beaucoup d’énergie pour des résultats parfois décevants. Votre soutien émotionnel est indispensable pour les phases de découragement.

Apprenez-leur à fonctionner par paliers : la politique des petits pas est, de loin, la plus efficace. Apprenez-leur à célébrer chaque réussite pour doper leur motivation et leur confiance en eux et valorisez leurs progrès plutôt que leurs résultats.

Vos enfants dys sont très courageux. Ils arrivent à faire malgré un système éducatif qui a du mal à appréhender leur trouble. Ils persévèrent pour s’imposer : c’est une compétence essentielle pour réussir ! Apprenez-leur à faire avec et vous verrez que leur trouble dys pourra devenir un atout.

Pour ne rien manquer de notre actualité, de nos conseils ou de nos articles dédiés à l'éducation et aux apprentissages de vos enfants, inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire. Tous les mercredis, à 14h, vous recevrez la Newsletter des parents.

Vous êtes plus vidéos ? Notre chaîne YouTube est là pour vous !

Le livre idéal pour Parcoursup
9 étapes pour mieux se connaître
et réussir ses études
Présenté par: Sandrine
le 18 Décembre 2023
Partager sur: