login

Les étudiants d'Evry réinventent Victor Hugo

« Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, je partirai. Vois-tu je sais que tu m’attends…» Les étudiants de l'Université d'Evry se sont prêtés au jeu de l'écriture de la suite du célèbre poème de Victor Hugo. Ils l'ont réinventé avec leurs propres mots, leurs émotions, leur vision des relations et de l'amour. Au fil des lignes, on les découvre sensibles, romantiques, dans l'angoisse du temps qui passe et de l'amour qui ne se concrétise pas toujours.

Les étudiants d'Evry réinventent Victor Hugo

Un atelier d'écriture Zeneduc à l'université d'Evry

« Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, je partirai. Vois-tu je sais que tu m’attends…» Les étudiants de l'Université d'Evry se sont prêtés au jeu de l'écriture de la suite du célèbre poème de Victor Hugo. Ils l'ont réinventé avec leurs propres mots, leurs émotions, leur vision des relations et de l'amour. Au fil des lignes, on les découvre sensibles, romantiques, dans l'angoisse du temps qui passe et de l'amour qui ne se concrétise pas toujours.

En partant du vers d'Hugo, les jeunes se racontent. Cet atelier d'écriture prend des accents de découverte de leur personnalité. Qui sont-ils? Qu'est-ce qui leur fait peur? Qu'est-ce qui les anime? 

Tout part d'une consigne  

Voici la première phrase du célèbre poème de Victor Hugo « Demain, dès l’aube ». On sait que le narrateur va rejoindre quelqu’un. Est-ce un enfant ? Un amoureux ? Un ami, un animal, un parent ? À vous d’imaginer la suite, à deux. Vous rédigerez une phrase, chacun votre tour. Pas de question-réponse, vous formez à quatre mains un seul narrateur.

Et la magie s'opère pour nous laisser sans voix, émus...

« Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, je partirai. Vois-tu je sais que tu m’attends…»

Je pourrais venir te voir dans cet endroit que tu aimes tant. Je préfère te surprendre. Je voudrais te comprendre.

De toute façon, tu as toujours su que j’aimais te faire des surprises pour te rendre heureuse.

Je reviens te chercher. Je n’ai plus qu’une idée : rattraper ce temps qui a filé bien trop vite.

Pouvoir revivre ces moments passés avec toi…

Qu’as-tu fait de tout ce temps ? Qu’as-tu découvert loin de moi ? J’étais seul mais tu n’étais pas loin.

Depuis toujours, j’ai cru être le seul pour toi mais je me suis trompé, je ne peux te rendre heureuse à moi seul.

Mais comment pourrais-je l’être sans toi ? Tu m’as tendu la main, nous allons nous revoir demain. Je tremble.

Ne comprends-tu pas ? Tout cela m’a changé, rien ne sera plus comme avant.

Je repars dans quelques jours et j’ose enfin te le dire : je rêve de t’emmener avec moi.

Je ne saurais supporter qu’une réponse favorable, l’inverse me ferait trop mal.

Pense à nos projets, souviens-toi de nos rêves. Même s’ils sont loin, tout me semble possible.

Trouve encore l’amour, réalisons nos fantasmes les plus fous.

Et rejoignons-nous demain près du lac, où tout a commencé…

Nous avons tous des talents qui ne demandent qu'à être révélés

On ne peut que leur souhaiter que leurs dulcinées les rejoignent eux qui se languissent d'elles. On ne peut que leur souhaiter surtout que cet atelier leur ait donné confiance en eux, en leur capacité à rédiger, à exprimer par les mots des émotions fortes et réelles. En lisant ces quelques mots, ce cri d'amour, j'ai été sous le charme. J'ai rêvé quelques instants d'être cette femme que ces jeunes brûlent de retrouver. Et j'ai eu confiance, confiance en la bienveillance, confiance dans ce projet Zeneduc qui m'anime depuis plus de deux ans. Nous avons tous des talents cachés et qui ne demandent quà être révélés. Merci à tous mes formateurs pour le merveilleux travail qu'ils font pour redonner à notre jeunesse foi en elle et en ses capacités.

Le livre idéal pour Parcoursup
9 étapes pour mieux se connaître
et réussir ses études
Présenté par: Sandrine
le 03 Décembre 2018
Partager sur: