login

Pour les devoirs, un coup de pouce des collèges

Depuis lundi, les élèves de 7 100 collèges peuvent bénéficier d'une aide aux devoirs.

Pour les devoirs, un coup de pouce des collèges

Les devoirs à la maison creusent les inégalités

Depuis lundi, les élèves de 7 100 collèges peuvent bénéficier d'une aide aux devoirs au sein même de l'école. L'idée est de ne plus avoir à faire ses devoir à la maison pour éviter les inégalités inhérentes à ce type de système. En effet, comment concevoir qu'un enfant dont les parents travaillent et un enfant dont l'un des parents est disponible à la maison tous les soirs pour l'aider à faire ses devoirs ont le même soutien? Comment décemment prétendre que le niveau d'études des parents eux-mêmes n'aura pas tendance à accentuer les inégalités?

Mais au-delà de cette question cruciale des inégalités, une question plus large était posée par la journaliste. Elle demandait à des experts de s'exprimer plus fondamentalement sur le bienfait des devoirs à la maison. Pour ou contre? C'est dans ce cadre-là que j'ai été interviewée par Ouest France et que j'ai eu l'occasion de donner mon avis.

L'acquisition des connaissances scolaire est le rôle de l'école

En France, culturellement, nous sommes très attachés aux devoirs à la maison. Et pourtant, force est de constater qu'ils sont loin de faire l'unanimité dans d'autres pays. Si nous prenons l'exmple de la Finlande, l'un des pays les mieux positionnés dans les classements internationaux sur l'éducation, il apparaît que les devoirs à la maison n'existent pas ou peu. Les Finlandais estiment que c'est à l'école de transmettre les connaissances de base. Si la scolarité de l'enfant est bien prise en charge, l'enfant est supposé être acteur et non spectateur quand il est à l'école. Il doit se sentir assez à l'aise avec ses professeurs pour participer activement, pour poser toutes les questions qu'il souhaite jusqu'à avoir intégré une notion. Si les heures passées à l'école sont réellement efficaces, il n'est nul besoin de poursuivre l'enseignement scolaire à la maison.

Le temps à la maison : le temps où se noue a relation parent-enfant

Les enfants ont déjà de longues journées à l'école qui leur demandent de rester concentrés et d'acquérir de nombreuses connaissances. Le temps à la maison est un temps de repos qui leur permet de vivre pleinement leur enfance, de jouer, de rire, de se détendre, de s'intéresser à plein d'autres choses tout aussi essentielles à son développement et à son épanouissement que le sont les connaissances scolaires.

Ce qui est en jeu au-delà de cette considération est le rôle respectif de l'école et des parents dans l'éducation des enfants. Le rôle des parents est-il réellement de passer des heures à faire des exercices avec leurs enfants, de leur faire réciter des leçons ou de faire des exposés avec eux? N'ont-ils pas d'autres choses bien plus essentielles à leur enseigner : des valeurs, l'ouverture au monde, la curiosité intellectuelle, l'empathie? Le temps de faire des câlins en famille, de rire autour de jeux de société est au moins aussi important que celui des études. On n'a pas le droit de nous voler ce temps pércieux avec nos enfants. C'est sont ces moments d'amour partagé qui resteront gravés à tout jamais dans nos mémoires et les leurs et feront d'eux des adultes équilibrés et bien dans leur peau.

Le livre idéal pour Parcoursup
9 étapes pour mieux se connaître
et réussir ses études
Présenté par: Sandrine
le 13 Novembre 2017
Partager sur: