Comment aider son enfant qui rencontre des difficultés scolaires? Il y a les méthodes classiques et les autres...

Les cours particuliers classiques

Face aux blocages éventuels des enfants, beaucoup s'orientent vers le soutien scolaire classique. L'enfant accumule des mauvaises notes en mathématiques et le parent, démuni, opte pour ce qu'il connaît, à savoir le professeur de mathématiques à la maison. Il a du mal avec l'orthographe? Et on choisit un prof de français. Pourtant est-ce réellement efficace?

Premièrement, le professeur particulier va expliquer la même leçon à l'enfant en utilisant juste d'autres mots et on peut se demander pourquoi l'enfant comprendrait mieux cette deuxième explication.

Par ailleurs, comme finalement, on ne s'est pas attaqué à la cause de l'incompréhension de l'enfant et que l'on a cherché à colmater la brèche, les difficultés ne vont cesser de s'accroître au fil des années, condamnant l'enfant à avoir recours à des cours particuliers jusqu'à la fin de sa scolarité. 

Que se passe-t-il alors au niveau psychologique pour l'enfant? Il va progressivement perdre confiance en lui et en ses capacités car le message implicite qu'on lui envoie est qu'il ne saurait pas faire sans le soutien des cours particuliers. Au fur et à mesure, il va se sentir nul. Combien d'enfants entendons-nous clamer qu'ils sont "nuls en maths ou français" ou qu'ils n'arrivent pas à retenir leurs leçons. Sans le vouloir et alors que l'on pensait les aider, on les enferme dans l'échec en leur donnant le sentiment de ne pas être à la hauteur.

Les méthodes alternatives de soutien scolaire

Pourtant, des méthodes alternatives existent et elles ont fait leurs preuves. Elles permettent, souvent en quelques heures, de "réparer" un enfant en situation de blocage en partant de lui et de ses propres difficultés. Grâce à Zeneduc et aux méthodes alternatives que nous avons sélectionnées, l'enfant  va apprendre à mieux se connaître pour apprendre plus efficacement. 

Nos formations commencent toujours par un bilan, sorte d'état des lieux pour se folaliser sur les difficultés spécifiques de l'enfant et les lever avec efficacité et bienveillance. Comme j'aime à le rappeler, Zeneduc est un tremplin, pas une béquille.

Comme le souligne Anne-Noémie Dorion, la journaiste du Point "Aborder l'apprentissage par des pédagogies innovantes, c'est le pari de Zeneduc, une plateforme de cours de soutien en ligne."Il ne s'agit pas d'innover pour innover, mais d'utiliser pour chaque difficulté la méthode référente, qui respecte l'avancée des neurosciences, avec des formateurs certifiés par les concepteurs de cette éthode, considère Sandrine Dirani, sa créatrice. Le principe n'est pas de faire l'école une deuxième fois. Plutôt que de revoir tout le programme, ce qui est inutile, nous personnalisons notre aide."

Anne-Marie Gaignard réinvente la grammaire et l'orthographe.

Et c'est effectivement en quelques heures qu'Anne-Marie Gaignard répare les personnes meurtries par l'orthographe. De son passé, elle garde beaucoup de souffrance dissimulée derrière son regard bleu et pétillant. Enfant, les fautes d'orthographe ont créé un fossé entre l'auteur de Hugo et les rois Être et Avoir et le monde. « Même pas bonne à passer la serpillière » disaient ses enseignants. Plus l'opprobre générale est forte, plus elle fait de fautes d'orthographe et plus elle sombre.

Son problème avec la langue française aurait pu lui coûter la vie. C'était sans compter sur sa détermination. Après avoir failli mourir des mots, elle les a apprivoisés pour aider toutes les âmes blessées à opérer, comme elle, leur renaissance. Plus qu'une méthode, une thérapie, une deuxième vie ! Enfant ou adulte, il est toujours temps de se réconcilier avec la grammaire et l'orthographe.

Avant de devenir la fée de l’orthographe, Anne-Marie Gaignard a longtemps souffert de dysorthographie. Pour que plus personne ne puisse, comme elle, se sentir « nul » à cause des mots, elle a mis au point cette méthode unique, totalement innovante et ludique qui réexplique la grammaire autrement. La formation permet de surmonter rapidement les difficultés en orthographe et en grammaire : le « calvaire » des accords des participes passés, les mots invariables, les homonymes, l’utilisation des verbes pronominaux si présents dans nos écrits. En 12h, ses formateurs réconcilient, petits et grands, avec l'orthographe. Cette merveilleuse méthode, née de la propre expérience de souffrance de l’auteur, permet à chacun, enfant, adolescent, étudiant, adulte, de retrouver le plaisir d’écrire et de reprendre confiance en lui.

Se connaître pour mieux apprendre

C'est également en 6 heures qu'elle aide vos enfants à apprendre plus efficacement. Cataloguée dès l'enfance de "tête comme une passoire" tant elle oubliait ses leçons sitôt les avait-elle apprises, Anne-Marie Gaignard aurait pu en rester là. Ce serait mal connaître cette battante. Un nouveau défi et la voilà partie. Une tête comme une passoire, elle? Qu'à cela ne tienne, elle va plonger dans les méandres de la mémoire et explorer cette belle machine qu'est le cerveau humain pour comprendre comment elle fonctionne. Au bout de ce voyage, un livre Hugo et les secrets de la mémoire et cette formation sur les techniques de mémorisation qui redonne espoir à toutes les personnes qui pensent avoir une "mémoire de poisson rouge". En 6 heures, votre enfant apprendra à travailler efficacement et à ancrer les apprentissages dans sa mémoire grâce à son type de mémoire prédominant (auditif, visuel, kinesthésique) : j’entends, je vois, je fais.

Les mathématiques autrement

C'est à travers la fameuse Méthode des Abaques que Zeneduc remet vos enfants sur le chemin de la réussite en mathématiques. Les maths sont une matière cumulative. Rien ne sert de forcer l'acquisition des notions du programme si le jeune n'a pas réussi à intégrer certaines notions des années antérieures. Nos formations commençent ainsi toujours par un bilan amont qui permet de déterminer la ou les notions à l'origine du blocage pour ensuite travailler dessus. Le jeune reprend très vite confiance en lui et peut rattraper assez rapidement son retard grâce à des bases consolidées et à "trois outils didactiques qui aident à se représenter mentalement une notion." comme le souligne Le Point.

Grâce à toutes ces méthodes, le  manque de confiance en soi à l'école est loin d'être une fatalité.

Pour lire, l'intégralité de l'article consacré à L'école après l'école par le Point.