login

Chouette, je suis dyslexique !

La dyslexie touche 10% de la population mais reste encore un tabou, voire une honte ! Et pourtant, les dyslexiques ont des compétences insoupçonnées...

Chouette, je suis dyslexique !

Le titre de cet article "Chouette, je suis dyslexique !" est volontairement provocateur à l'heure où la dyslexie est un trouble qui touche 10% de la population mais reste encore un tabou dans notre société, voire une honte pour ceux qui en sont atteints ! 

La pensée dyslexique, un atout !

Pourtant, il est grand temps de changer notre perspective sur la dyslexie, car les personnes dyslexiques possèdent des compétences insoupçonnées. À force de mettre en place des stratégies de compensation pour apprendre de manière efficace, elles ont développé des atouts insoupçonnés que les entreprises gagneraient à exploiter.

LinkedIn, le célèbre réseau social professionnel, a d'ailleurs décidé de mettre en avant la compétence de "pensée dyslexique". Cette initiative est à saluer, car elle contribue à briser le tabou entourant la dyslexie et, plus largement, les erreurs en orthographe. Il est encourageant de voir une plateforme aussi influente prendre position pour la valorisation de cette compétence. 

Les dys ont besoin de rôles modèles influents
Je tenais également à remercier personnellement Jean-Claude Le Grand, Directeur Général des Relations Humaines de L'Oréal, qui a révélé pour la première fois sa dyslexie et dysorthographie dans la préface de mon livre intitulé Je maîtrise l'orthographe - 7 pas pour reprendre confiance en soi, publié aux éditions De Boeck Supérieur. Aujourd'hui, il accepte de témoigner à nouveau en disant : "Je rencontre une forme de discrimination, les gens imaginent que je suis mauvais. Et plus vous avez de responsabilités, plus c'est compliqué." Nous devons remercier Jean-Claude d'être un modèle si inspirant pour tous ceux qui sont touchés par la dyslexie ou la dysorthographie. Espérons que son téMoignage permettra aux voix de se délier et à la parole de se libérer.

Souvent considérés comme peu méticuleux, peu perfectionnistes, les dyslexiques et dysorthographiques souffrent en silence. Ils sont stigmatisés dans un pays qui a beaucoup de mal à accepter les erreurs en orthographe et où la moindre faute est traquée et soulignée ! Je peux d'ailleurs en témoigner : depuis que j'ai écrir un livre pour ne plus faire de fautes d'orthographe, il y a toujours une âme bienveillante pour me faire remarquer que j'ai fait une erreur !

Nous avons besoin de plus de personnes influentes qui témoignent de leur dyslexie ou de leur dysorthographie pour faire bouger les lignes ! Un combat ne se mène pas sans modèles auxquels s'identifier !

Merci aux Echos pour ce message positif autour de la dyslexie

Les Echos ont relayé ce message positif et porteur d'espoir pour la diversité en entreprise. Cette prise de position contribuera à changer les regards portés sur les personnes atteintes de dyslexie, de TDA/H (Trouble du Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité) ou encore de haut potentiel intellectuel (HP). En effet, ces profils recèlent également d'innombrables trésors qui ne sont pas toujours pleinement exploités.

Zeneduc oeuvre, chaque jour, pour aider les personnes dyslexiques et les autres profils atypiques à découvrir et développer leurs innombrables atouts.  J'ai, tous les jours, des personnes au téléphone, parents, salariés qui souffrent de faire des fautes d'orthographe. Les uns se sentent démunis pour aider leurs enfants à acquérir les règles de grammaire et d'orthographe, les autres ont l'impression d'avoir un plafond de verre qui empêche leur progression de carrière. Sur notre site www.zeneduc.com, vous retrouverez des conseils et de ressources pour accompagner ces personnes sur le chemin de la réussite.

Pour répondre à vos attentes, nous avons développés des formations spécifiques pour chacun qui permettront, je l'espère, à chacun de découvrir son talent caché et de l'exploiter au maximum. Trouver cette pépite est essentiel pour trouver sa voie, c'est-à-dire la vois de l'épanouissement et de la réalisation de soi.

Ensemble, levons le tabou de l'orthographe !

Il est temps de réaliser que c'est ensemble que nous pouvons changer le monde. En brisant les préjugés et en reconnaissant les compétences uniques des personnes dyslexiques, nous ouvrons la voie à une société plus inclusive et plus équitable. Les entreprises ont tout à gagner en tirant parti de ces talents cachés. Alors, embrassons la diversité et encourageons chacun à exprimer pleinement son potentiel, quel que soit son parcours ou ses difficultés.

Et vous, quel est votre rapport avec l'orthographe et plus largement avec les apprentissages ? 

Pour ne rien manquer de notre actualité, de nos conseils ou de nos articles dédiés à l'éducation et aux apprentissages de vos enfants, inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire. Tous les mercredis, à 14h, vous recevrez la Newsletter des parents.

Vous avez un sujet spécifique que vous aimeriez que l'on aborde ? Ecrivez-moi, cette newsletter est là pour apporter des réponses concrètes à vos préoccupations de parents ! Nous essayons d'apporter des réponses concrètes et pragmatiques à vos questionnements. A très bientôt !

Le livre idéal pour Parcoursup
9 étapes pour mieux se connaître
et réussir ses études
Présenté par: Sandrine
le 27 Juin 2023
Partager sur: