La méthode d'Anne-Marie Gaignard : la référence de l'orthographe 

Valérie S. est coach en orthographe de la méthode d'Anne-marie Gaignard, auteur du célèbre livre Hugo et les Rois qui fait référence pour combattre les fautes d'orthographe, pour réconcilier petits et grands avec la grammaire française et leur permettre de maîtriser les règles de base pour retrouver à la fois le goût d'écrire et une réelle confiance en eux.

Longtemps blessée par les mots, Anne-Marie Gaignard a mis en place une méthode facile, rapide et ludique, qui en 9 défis, vous apprend à écrire sans faute. Magique? Sûrement ! D'ailleurs, pour nous tous, Anne-Marie, c'est la fée des pièges de la langue française mais pas seulement ... Anne-Marie Gaignard, c'est aussi, une équipe de formateurs et de formatrices, dévoués, empathiques et bienveillants, qui veulent réconcilier leurs élèves avec les mots. Au gré des séances, un lien très fort se noue entre eux, une alchimie car ceux qui naguère abordaient les écrits avec la peur au ventre, sont désormais fiers de prendre leur plume, fiers de rédiger des rédaction ou même de se risquer à l'écriture d'un livre... 

Je vous laisse maintenant découvrir le témoignage de Valérie, son enthousiasme, sa joie de vivre et sa volonté sans faille de réparer les élèves qui souffrent de leur dysorthographie...

Le coaching orthographique, une mission pour Valérie S.

Parallèlement à mon travail de graphiste dans l’édition, je suis depuis quelques années maintenant formatrice en orthographe. J’interviens auprès d’adolescents ou d’adultes dyslexiques mais pas seulement. La plupart sont « simplement » dysorthographiques. J’enseigne la méthode Anne-Marie Gaignard.

Pour mes formations, j’interviens auprès d’enfants ou d’adolescents, mais aussi dans les entreprises. Je rencontre donc des adultes brillants, épatants, avec parfois de très gros postes… mais qui font 10 fautes par ligne. Qui ne savent pas conjuguer, ni accorder. Pour qui « COD, adjectif qualificatif, participe passé » ne veulent tout simplement rien dire.

Pendant un temps, il semble pouvoir se passer de la maîtrise de l'orthographe et un beau jour, cette orthographe hasardeuse devient un frein à leur progression professionnelle.

Parce que c’est ça mon refrain. Aux enfants qui me disent :

-  "Je m’en fiche de l’orthographe. Moi, je veux devenir pompier, pâtisser, ou ingénieur. J’ai la bosse des maths alors je n'aurai pas besoin de l'orthographe pour réussir."

Je réponds :

- " Bravo, génial. Super. C’est formidable d’avoir une vocation. Mais moi ce que je veux, c’est que tes problèmes d’orthographe ne deviennent jamais un frein à tes rêves."

Surtour que les fautes d’orthographe, ce n’est pas une fatalité. Il y a des solutions. La méthode d’Anne-Marie Gaignard en est une.

Parce que si les enfants et adolescents en général sont très très zen avec ça, les adultes sont plus inquiets. Les ados, ce sont les parents qui nous les envoient.

- "Allo, mon enfant a besoin d’aide. Je n’en peux plus des crises tous les soirs. On a tout essayé, il ne progresse pas…"

Les enfants, on les répare très vite. Il suffit de 18h de formation pour que cela devienne un problème de réglé. Ils repartent le sourire aux lèvres, fiers d’eux. TOUS.

Résultat : des élèves réconciliés avec l'orthographe

Mon job ? Dédramatiser. Et convaincre mes « élèves » que la langue française est certes très complexe, mais que la plupart des règles sont assez logiques. Tout s’explique. Encore faut-il comprendre lesdites règles. Avec la méthode d’Anne-Marie Gaignard, on transforme les auxiliaires en rois parce que c’est plus simple si on met une image sur un mot. Le roi être est sympa : il s’accorde (presque) toujours. Le roi avoir nettement moins, alors on l’appelle le traître. Et on l’explique. Auxiliaire, épithète, COI, ça ne veut rien dire. Alors que roi, prince, fée, ça fait rêver et moi je trouve que ça fait du bien de rêver.

Très vite, je vois dans les yeux de mes élèves un énorme soulagement :

-   "Ah mais d’accoooooord ! J’avais rien compris du tout. Mais là, c’est simple en fait."

-   "En fait, oui, c’est simple."

Et là, leur horizon s’éclaircit, s’apaise.

Évidemment, c’est simple parce qu’ils sont seuls avec moi. Je n’en ai pas 35 à gérer. Alors je suis leur rythme. Je les écoute. Je réponds à toutes leurs questions. On prend le temps. Ça marche. Rien de magique. Juste de l’attention. Les bons mots. Et de la bienveillance…

Vous pourrez bénéficier de toute la bienveillance et l'efficacité de Valérie pour vous réconcilier avec l'orthographe en suivant la formation 9 étapes pour écrire sans faute d'orthographe