Que faire quand les jeunes arrivent à l’université en doutant qu’il y aient leur place, quand les années passées sur les bancs de l’école ne leur ont pas permis de prendre suffisamment confiance en eux pour se sentir légitimes ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : un jeune qui n’a pas confiance en lui et en ses capacités, qui ne sait ni qui il est, ni où il a envie d’aller, a 70% de chances d’échouer sa première année.

Inacceptable pour les présidents des Universités d’Evry et de Cergy qui ont décidé de faire mentir les chiffres et de mettre leurs étudiants sur la voie de la réussite.

Un objectif partagé : mettre chaque étudiant sur la voie de la réussite

Pour mener à bien ce projet et faire rimer réussite universitaire et académique de leurs étudiants avec bien-être et épanouissement, ils ont décidé de nouer un partenariat avec Zeneduc, à travers deux programmes 15h pour apprendre à apprendre et le Coaching orthographique d’Anne-Marie Gaignard.

Comme l’indique Patrick Courilleau, Vice-Président Formation et Vie étudiante de l’Université de Cergy « Nous voyons régulièrement arriver des jeunes au sein de nos formations de licence avec un projet personnel ou professionnel qui n’est pas dans l’alignement du cursus du secondaire qu’ils ont suivi. Ils ont alors besoin de consolider les prérequis qui leur permettront de suivre le cursus universitaire qui répondra à leur objectif, mais aussi de conforter leur choix et d’acquérir les méthodes de travail qui leur permettront de réussir. C’est sur ces deux derniers points que les programmes Zeneduc convergent avec les réponses que nous souhaitons proposer au sein de nos dispositifs Tremplin vers les sciences, éco-gestion ou langues étrangères. Le programme « apprendre à apprendre » répond à notre souhait de voir ces étudiants acquérir la confiance et l’autonomie qui leur sera nécessaire dans tout cursus universitaire. Le second programme de « coaching orthographique » permet à nos étudiants à la fois d’être mieux à même de maîtriser une compétence transversale évaluée dans tous les enseignements mais aussi de ne pas être défavorisés lors de toutes les sollicitations qu’ils devront adressés dans leur parcours d’étudiant (lettres de motivation pour un stage, courriers institutionnels, projets associatifs, projets personnels de césure,…) »

 

Une connaissance de soi au service d’un apprentissage réussi

Un accompagnement réussi s’adapte forcément à la personnalité de l’étudiant. On n’impose pas le savoir, on le transmet. Chaque étudiant est unique et a, de ce fait, une manière différente d’accéder au savoir, des aptitudes différentes, des affinités, des aspirations. C’est pourquoi, le cycle de formation 15h pour apprendre à apprendre invite les étudiants à s’interroger, avant tout, à qui ils sont, ce qui les motive, les valeurs qui les animent et où ils ont envie d’aller.

Outre leur personnalité, ils sont amenés à entrer dans les méandres de leur cerveau pour comprendre leur fonctionnement mental propre, mais aussi pourquoi ils ont des difficultés à apprendre.

En découvrant ainsi leurs forces et leurs faiblesses, ils sont, ensuite, à même de connaître leurs axes d’amélioration mais surtout, de capitaliser sur leurs atouts pour apprendre plus efficacement.

 

Un support méthodologique

Pour ce faire, l’idée est de mettre à leur disposition des outils pour apprendre plus aisément et pour ancrer les apprentissages dans la mémoire. C’est ainsi qu’ils s’initient aux cartes mentales (ou Mind map) pour rendre plus efficiente leur prise de notes, synthétiser leurs cours, faire émerger des idées, élaborer un projet ou un mémoire, ...

Par ailleurs, ce cycle de formation leur apprend à développer leur pensée et découvrir comment convaincre et défendre un point de vue grâce à une stratégie argumentative efficace. Il s’agit d’initier les étudiants à l’art du débat et de les aider à pousser leur raisonnement.

Enfin, dans un monde où l’information foisonne, où la plupart de communication passe par les écrits et où les fautes d’orthographe sont stigmatisantes, le Coaching orthographique d’Anne-Marie Gaignard permet aux étudiants de renouer avec le plaisir d’écrire ... sans faire de fautes.

 

Zeneduc, le partenaire de l'apprentissage bienveillant

Zeneduc est honoré d’avoir été sélectionné pour participer à ces projets plein d’humanité et de bienveillance qui partagent sa vision de l’éducation selon laquelle il n’y a pas d’apprentissages réussi sans connaissance de soi.

« Comment espérer que les jeunes soient motivés par leurs apprentissages s’ils ne savent ni qui ils sont, ni où ils ont envie d’aller ? Apprendre à se connaître va redonner du sens et du plaisir à leurs apprentissages et leur permettre de trouver la voie qui saura les épanouir. Travailler sur la confiance en soi des étudiants des universités d’Evry et de Cergy et sur leur construction personnelle est le plus beau défi qui soit et nous aurons à cœur, tout au long de ce cycle d’apprentissage, de les rassurer, de leur redonner confiance en eux et en leur intelligence, de mettre entre leurs mains les meilleurs outils pour réussir tout en respectant leur personnalité pour qu’ils retrouvent le plaisir d’apprendre tout simplement. Nous remercions infiniment les présidents pour la confiance qu’ils nous témoignent. » Sandrine Dirani – Fondatrice de Zeneduc.

 

Le partenariat en Zeneduc et l’Université, un partenariat gagnant

Laissons la parole à Patrick Curmi, Président de l’Université d’Evry, pour évaluer le dispositif mis en place : « Pour un établissement comme le nôtre, ouvert à tous sur son territoire et recevant un public par essence hétérogène, notre enjeu est d’accueillir le mieux possible les étudiants. Certains ne sont cependant pas prêts pour l’Université. Leur choix n’est pas vraiment arrêté, ils peuvent être mal préparés pour l’engagement sur la durée que supposent les études supérieures ou même, être en décalage avec les attentes des filières.

L’Émulateur propose un ensemble d’ateliers d’accompagnement, organisés dans un lieu original, visant a? améliorer la réussite des étudiants ayant été? acceptés sur la condition « Oui-si » via la plateforme d’affectation Parcoursup.

L’Emulateur est un espace pédagogique imagine? pour que chacun, quel que soit son histoire et son parcours, se sente a? sa place a? l’Université?. Il se donne pour objectif d’offrir a? tous les étudiants concernés la possibilité? d’acquérir des connaissances et des compétences cohérentes avec ses attentes dans le but de faciliter la réussite de leur parcours universitaire. En proposant un environnement propice a? l’émergence d’une confiance en soi, tout en facilitant une dynamique d’apprentissage efficiente, il vise à responsabiliser chaque étudiant au regard de son projet d’études académiques ou professionnelles.

De plus, il accompagne les étudiants vers la consolidation des connaissances et compétences incontournables que l’on appelle « attendus » de la filière, ainsi que vers l’apprentissage des nouvelles notions disciplinaires, appuyé? par des méthodes pédagogiques novatrices visant a? consolider l’envie et le plaisir d’apprendre.

Avec le recul d’une année (nb : L’Émulateur a été lancé à la rentrée de septembre 2018) on constate que les jeunes qui ont été suivis dans le cadre de l'Émulateur y ont trouvé un bénéfice. Les étudiants "Oui-si" qui ont suivi un accompagnement ont un taux de réussite aux examens proche des étudiants qualifiés de "Oui", alors que ceux des "Oui-si" qui n'ont pas été assidus aux ateliers sont en net décalage vers le bas. En résumé, l'Émulateur et ses dispositifs permettent sans conteste de mettre les jeunes sur une bonne trajectoire. »